dimanche 17 janvier 2016

Encore plus de dialogues avec la mer

Je reviens aujourd'hui sur cet article (publié il y a déjà quelques temps) pour y ajouter un titre :

Ce livre m'a bouleversée au point de ne pas avoir pu en parler dans notre webzine La Recrue. Heureusement, mon collaborateur Julien Hivon a su trouver les mots pour exprimer l'intensité de ce court roman que j'ai envie de qualifier de magistral.
Quelques mois sont passés et voici finalement un court texte pour exprimer bien maladroitement l'intensité avec laquelle les mots de Sylvie Drapeau me sont parvenus.

70 pages sans respirer.
70 pages en apnée, plongée dans les eaux du fleuve qui n’obéissent qu’à elles-mêmes.
70 pages dans la vie d’une famille québécoise transformée en statues de sel.
70 pages qui ont changé le cours de la vie d’une enfant de 5 ans.
70 pages d’une prière à un grand frère.
70 pages dont l’intensité bouleverse.
Émotion.
Sylvie Drapeau vient d’entrer en scène littéraire.

***************************************************************************

Ces derniers temps, la mer a fait son apparition dans mes lectures et donc dans ma vie. Soyons clairs, je n'ai jamais mis le pied sur un bateau. J'ai cependant souvent été voir la mer, l'océan. Souvent je me suis assise pour la contempler. Souvent j'ai senti le vent sur mon visage et le sable sous mes pieds. Beaucoup diront que je ne connais donc pas la mer puisque je ne l'ai jamais parcourue. Je leur répondrai simplement que pour moi le mystère qui continue d'entourer celle qui me fascine de plus en plus contribue à mes yeux à faire de celle-ci un merveilleux moyen d'évasion. Dès que la mer est présente dans un livre, je bénéficie donc d'une double porte vers des moments d'une rare intensité loin des rivages du quotidien : lecture et mer forment un merveilleux duo que je souhaite vous faire entendre ici.


http://austintoutvabien.overblog.com/2014/12/portrait-joanne-rochette-2-lectures.html 

http://austintoutvabien.overblog.com/2015/07/l-iguane-de-denis-theriault.html


http://larecrue.net/2014/08/guano/






4 commentaires:

  1. Quelles belles suggestions. Moi qui suis amoureuse de la mer autant que des mots, tu t'imagines bien que je note avec grand intérêt. Merci pour ce beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Suzanne !

      Je vais essayer de tenir à jour cette liste au fur et à mesure de mes lectures, car nous sommes nombreuses et nombreux je crois à aimer ainsi nous évader sur le flot des mots. :-)

      Supprimer
  2. Le fleuve est une petite plaquette qui m'a beaucoup remuée aussi. Je l'ai lue avant de me coucher...et je peux te dire que ça m'a pris un certain temps avant de trouver le sommeil ! Merci de partager ton très beau texte avec nous. Douces bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que je me souviendrai longtemps de ce titre. Simplement de revenir dessus aujourd'hui me procure d'intenses émotions.

      Je crois que si un jour on me demande une définition du « talent d'écriture », je citerai ce livre.

      Belle fin de semaine Topi, merci d'être passée par ici. :-)

      Supprimer